SPY (2015)

Agent Feig au rapport

La mission que s’est attribué Paul Feig est à la fois simple mais périlleuse : faire une œuvre qui melange comédie et film d’espionnage. Il faut dire que les réussites sont souvent aussi rares que les échecs sont devenus éternels.

Si la première image dévoile  une énième caricature de James Bond prénommée Bradley Fine, le personnage central du film se trouve dans son oreillette. Elle se prénomme Susan Cooper. Elle est une modeste analyste de la CIA reléguée au rang de support pour agent de terrain. Elle voit son heure de gloire arriver au moment où le bellâtre se fait mettre au tapis par Raina Boyanov, la fille pourrie et gâtée d’un milliardaire russe, connaissant aussi bien les noms des agents de l’organisation américaine que les us et coutumes de la mode. Susan va devoir empêcher cette « petite garce » de vendre une bombe nucléaire au plus offrant.

56fdd25a 3033 44d1 bc7a dd88f1da2a07 620x372

Ah ! La relation entre Bradley et Susan est un subtile melange entre amour unilatéral et muflerie.

Si la trame est assez classique et son développement d’autant plus, on se rend très vite compte que ce film semble prendre une tournure différente de l’accoutumée. Que ce soit au travers du générique du début ou de la direction artistique soignée, le réalisateur de « Mes meilleures amies » ne tourne pas en dérision les codes « Bondiens » mais il préfère jouer avec ces derniers pour créer quelque chose d’original.

178550 jpg r 640 600 b 1 d6d6d6 f jpg q x xxyxx

L’affiche promotionnelle hommage à «Goldfinger» en est le principal exemple

SPY n’est pas une énième parodie mais une comédie d’espionnage très bien rythmé qui a l’objectif de nous offrir un divertissement fun et drôle.

Nargis fakhri in spy

Bon, les scènes d’actions sont bien faites et quelques plans ne sont pas trop mal foutus pour un blockbuster 

Après, est ce que cela fonctionne ? Ben, il m’est impossible de vous donner une réponse tranchée car cela dépend de vos attentes sur le film.

Déjà, oubliez la finesse des gags de la bande d’annonce car SPY verse majoritairement dans une formule « pipi-caca-vomi-sexe » saupoudrée de gore poussé à son paroxysme. Mais, la majorité n’étant pas la totalité, les détracteurs de cet humour, déjà usé et un peu vieillot, rigoleront aussi de bon cœur grâce aux interactions désopilantes mais fugaces entre les différents protagonistes. J’ai bien dit fugaces car SPY est conçu comme un «Melissa Mc Carthy show», comprenez que le projet a été centré autour d'elle et qu'elle en est la pierre angulaire.

Alors, certes l’actrice américaine est, encore une fois, vraiment talentueuse mais quand on voit un Jude Law charismatique en espion chevronné, un Jason Statham extrêmement drôle dans un costume qui lui est taillé sur mesure, une Rose Byrne adorablement détestable, la révélation Miranda Hart désopilante dans le rôle de la meilleure amie de l’héroïne et les caméos qui participent joyeusement à la fête, on ne peut que ressentir un sentiment de frustration face à la comédie géniale que Spy aurait pu être..

Images 6

Derrière ce 1mètre 85 de ce physique atypique, il se cache un immense talent comique qui aurait mérité d’être plus exploité

Ce divertissement décomplexé qui fleure bon le girl power aurait pu devenir culte mais en l’état il remplit ses objectifs sans plus, avec en supplément, le fait qu’il soit porté par une vraie héroïne éloigné des stéréotypes habituels. C’est en faisant ce constat que je me suis dit que si Paul Feig gomme certains de ces défauts, son « Ghostbuster », 100% féminin, pourrait être une excellente surprise.

Willard

SPY

Assez drôle, voire très drôle si vous êtes sensible à son type d’humour

Doté d’un scénario révolutionnaire mais cela fonctionne

Porté par un personnage féminin fort et pas stéréotypé

Un film choral mais un « McCarthy show »

Satisfaisant au niveau de sa mise en scène

Un film qui deviendra culte (et c’est dommage au vu du potentiel du concept)

Assez original dans son approche

Un échec par rapport à ses intentions

Mission (présque) réussie Mr Feig 

Jason Statham Melissa Mccarthy comedie Hollywood USA Rose Byrne Jude Law SPY Paul Feig Espionnage

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.