Rendez-vous (1985)

220px rendezvous1985

Le chef d’œuvre d’André Téchiné

« Rendez-vous» est un film qui ne doit pas rester qu’une simple évocation dans un article mais qui mérite qu’un article lui soit consacré. Chers internautes, dans mon article sur « L’homme que l’on aimait trop », je vous ai vanté les talents de réalisateur d’André Téchiné, rien de mieux pour vous le prouver de vous parler de ce film. Décryptage

Le film raconte l’histoire de Nina une jeune provinciale âgée de 18 ans qui monte à Paris dans l’espoir de devenir comédienne. Elle rencontre Paulo, un jeune agent immobilier, qui tombe immédiatement amoureux d’elle et qui décide de l’accueillir dans son appartement. Le colocataire de Paulo, Quentin, un comédien ténébreux et ambigu ne voulant pas de la présence de Nina, la chasse mais pourtant il désire posséder Nina plus que tout au monde. Nina va devenir le centre d’un triangle amoureux destructeur.

Un triangle amoureux fascinant

Téchiné a toujours eu le don de nous offrir des histoires d’amour déchirantes et destructrices, tour à tour impossibles (« Hôtel des Amériques, », «J'embrasse pas»), incestueuses (« Ma saison préférée »), passionnelles (« Les Voleurs »). « Rendez-vous » est certainement sa meilleure histoire, profondément marquée par un romantisme des plus torturés, digne de certaines tragédies grecques, où chacun de ses personnages rêve de posséder l’autre au risque de basculer dans les larmes ou dans la folie.

QuenCe triangle amoureux est porté par trois acteurs en état de grâce : Juliette Binoche est épatante dans le rôle d’une actrice tour et tour naïve, niaise, passionnée et à bout de souffle, elle démontre (déjà) pour son premier grand rôle l’étendue de son talent ; Lambert Wilson, inquiétant et touchant dans le rôle de Quentin, livre l’une de ses meilleures performances de sa carrière ; enfin, le trop rare Wadeck Stanczak offre une performance impressionnante entre calme et folie amoureuse, ce qui lui a permis d’obtenir un césar amplement mérité.

Rendez vous 1985 06 g

Une mise en abyme surprenante

 « Rendez-vous » ne se limite pas qu’à son triangle amoureux : dans la deuxième partie du film, André Téchiné nous livre un beau portrait d’une jeune actrice qui prépare le grand rôle qui devrait lancer sa carrière. Elle devra affronter ses peurs et ses fantômes pour pouvoir tenir son rôle. Un beau sujet que son coscénariste Olivier Assayas développera 29 ans plus tard dans son film « Sils Maria ».

Rendez 06Téchiné nous livre un film complexe, sensuel, bien rythmé et concis (seulement 1h25 de film) ; « Rendez-vous » est un raz-de-marée artistique qui ne laissera pas de marbre. Je vais résumer ce film en trois mots : Un grand film.

Sans titre 15

Willard

drame festival de Cannes France André Téchiné Lambert Wilson Juliette Binoche Olivier Assayas Wadeck Stanczak Rendez-vous

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.