Dragons 2

Porteur du feu sacré

 

DreamWorks Animation m’a toujours donné l’impression d’être quelque part coincé entre les mastodontes Disney et Pixar (aujourd’hui fusionné, la grosse bête ayant bouffé la petite). Sortant Fourmiz la même année que l’excellent 1001 pattes (1998) ou Gang de requins (2004) après Nemo (2003) ; tout en cherchant à débaucher le maximum de têtes pensantes comme Dean Deblois, réalisateur de Dragons 1 et 2 ayant coécrit Mulan (1998) puis dirigé Lilo et Stitch pour Disney en 2002, où l’on retrouve déjà un héros accompagné d’une créature aussi dangereuse que déclinable en peluches goodies. Seules quelques fulgurances comme Shrek (avec ses suites plus ou moins dégénérées) ou Madagascar sauvent Dreamworks du naufrage artistique.

Pourtant ces dernières années dans le monde de l’animation, les cartes semblent avoir changé de mains. Disney au départ à la traine (qui se souvient de Chicken Little ? moi il a failli me filer H5N1) a tout explosé avec la Reine des Neiges qui depuis noël dernier continue de dépasser le milliard de recettes au box-office mondial, alors que Pixar à bout de souffle commence à exploiter ses anciennes licences (pêle-mêle : Monstres Académy, Cars 2, Planes 1 et bientôt 2, Nemo 2) , tandis que Dreamworks semble avoir abandonné les mauvaises parodies de ses concurrents pour au contraire proposer des histoires et des univers plus fouillés : des films pour tout public au sens littéral, à distinguer des films pour enfants proposés à côté.

                                             How to train your dragon 2 affiche krokmou 1

Le sabre laser version Dragons, autant un hommage appuyé du réalisateur à son modéle pour cette suite : Star Wars V, que le haut de ma liste au papa noël des cinéphiles

Dragons 1 racontait l’histoire d’Harold, chétif Viking qui se rend compte que les dragons et les siens peuvent vivre en harmonie, le tout sous la forme d’un récit initiatique de la sortie de l’enfance à l’adolescence et à la reconnaissance de ses pairs. Pas spécialement marquant, je l’avais préféré à Rebelle dans le genre « mon-premier-film-d’heroic-fantasy » mais rien de plus.

Dragons 2 lui par contre est l’œuvre de conteurs arrivés à maturité. Dès la scène d’ouverture dans un jeu de saute-mouton/quiditch le film flatte les mirettes. Tout y est magnifique, Dreamworks dit avoir développé de nouveaux logiciels pour ce film et je les crois sur parole. L’animation des personnages est excellente, associée à une direction artistique inspirée qui rend l’univers présenté extrêmement crédible. De l’armure steampunk d’Harold aux dragons en passant par le village viking, tout fourmille de détails à tel point que je ne pense pas qu’il y ait une seule scène sans quelque chose d’intéressant à voir en arrière-plan.

Dragons 2 52b2caa58c071

♫ Un jour je serai le meilleur dresseur
Je me battrai sans répit
Je ferai tout pour être vainqueur
Et gagner les défis !♪

Le plus beau c’est que le scénario et la mise en scène bénéficient du même soin. Centré sur le passage à l’âge adulte du héros cinq ans plus vieux que dans le premier volet à travers son exploration à dos de dragon du monde qui l’entoure. Il va peu à peu se découvrir en affrontant les menaces qui pèsent sur son village et les dragons. Même les personnages secondaires sont travaillés, ils servent réellement à l’intrigue et sont tous dotés d’un caractère et d’un rôle qui leur est propre.

Exit les chansons et bonjour la baston, les scènes de batailles n’ont rien à envier au Seigneur des Anneaux et même si l’on est loin de la dark fantasy le film respecte l’adage de Charlie Chaplin qui dit qu’il faut autant de larmes que de rires pour faire une bonne comédie, les gags sont excellents sans être trop présents et l’émotion pointe son nez au bon moment.

Httyd 2 hiccup toothless C'est beau, ça fait rever, c'est quand la suite ???

Forgé pour la 3D, Dragons 2 abandonne complétement le livre pour enfants dont il est tiré (Comment dresser votre dragon, Cressida Cowell) pour développer un univers qui lui est propre que l’on souhaite revisiter vite avec le dernier segment de la trilogie annoncé pour 2016.

Dragons 2

USA réussite Adaptation Dragons 2 How to train your Dragon Dreamworks Heroic Fantasy Animation

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.