Caprice

Léger et intelligent

088838

Emmanuel Mouret reste l’un des rares cinéastes français a avoir son propre univers. Ce dernier est un mélange entre comédie de boulevard façon Sacha Guitry (pour le côté vaudeville) et comédie « Romerienne » (dialogue très écrit et thématique autour du sentiment amoureux). Son dernier long métrage « Caprice » s’y inscrit parfaitement. Que vaut le nouveau film du cinéaste marseillais ? Décryptage.

L’histoire : Clément, instituteur, est comblé jusqu'à l'étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu'il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s'éprend de lui. Entretemps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d'Alicia .

Je ne vais pas rassurer les plus pessimistes d’entre vous en vous annonçant que l’histoire du film n’a rien d’originale. Elle nous fait penser à certaines pièces de boulevard mais aussi à d’autres œuvres d’Emmanuel Mouret. Pour autant, le traitement sort de l'ordinaire. Le cinéaste réussit à élargir son univers ce qui donne, pour une fois, la sensation que son dernier film n’est pas qu’une pâle adaptation du précèdent. Avec Caprice, il lorgne de plus en plus vers le cinéma de Woody Allen (musique jazzy, dialogues plus profonds).

Ce qui donne à Caprice une certaine légèreté et intelligence qui se ressent par des situations beaucoup rythmées et réfléchies qu’à l’accoutumée; mais cela se ressent aussi au niveau de la mise en scène : La force du film se trouve ici car en mélangeant scènes très écrites et moments de silence significatifs, le réalisateur y apporte une véracité inespérée.

Au7 00432 580x374

Le quatuor d’acteur a l’air de s’éclater à jouer des personnages très bien écrits : Emmanuel Mouret en tête de liste qui reprend avec bonheur son personnage d'homme un peu gauche et « séducteur malgré lui », Virginie Efira est très bien en actrice régissant sa vie amoureuse en fonction des signes que lui envoie le destin, le trop rare Laurent Stocker est excellent dans le rôle d’un directeur en plein dilemme cornélien.  

Caprice virginie efira emmanuel mouret laurent stocker

Et que dire d’Anaïs Demoustier, elle montre une nouvelle fois toute l’étendue de son talent en illuminant le film de son jeu plein de folie. Messieurs et Madame, son interprétation de Caprice va encore vous séduire par son talent.

Au7 0259

(Cette actrice est l’incarnation parfaite des fantasmes de tous les réalisateurs qu’elle croise. Après avoir incarné avec brio un fantasme Transgenre: "une nouvelle amie", la pierre angulaire d’un triangle amoureux: "A trois on y va", et une étudiante qui se prostitue:"Elles", elle incarne ici l’archétype parfait de la jeune étudiante romantique, passionné et folle ; et, je suis persuadé que sa composition de sœur incestueuse dans le prochain Valérie Donzelli, "Marguerite et julien" ,sera une réussite.)

Après, le film n’est pas une réussite totale et il ne fera pas l’unanimité auprès des spectateurs. Il y a quelques longueurs inutiles et les plus tatillons diront que le propos manque de modernité. Pour autant, ce dernier ne tombe pas non plus dans le conformisme le plus total et l’ensemble revêt un certain charme.

Pour résumer, Caprice est un film sympathique qui, sans le révolutionner, permet au cinéma d’Emmanuel Mouret de trouver un second souffle que l’on n’attendait plus.

P.S : J’ai volontairement oublié « Une autre vie » le précèdent film du réalisateur car je pense que cela ne sert à rien de tirer sur une ambulance qui a déjà du mal à rouler.

Willard 

Caprice

Une comédie sympathique

Un film original 

Un film léger et intelligent

Sans quelques longueurs inutiles

Très bien interprété (mention spéciale à la pétillante Anaïs Demoustier)

Un traitement moderne des thèmes de l’infidélité et du sentiment amoureux 

Le film le plus accessible d’Emmanuel Mouret (ou en tout cas celui qui ne vous donnera pas l’envie de quitter la salle  au bout de 30 min de film)

Le film qui fera taire les détracteurs du cinéaste marseillais

Un petit vent nouveau et bienvenu sur l'oeuvre d'un cinéaste sympathique qui tournait en rond

Une autre Vie Caprice jazz Emmanuel Mouret Virginie Effira Anais Demoustier Laurent Stocker comedie romantique France

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×