Pink Flamingo

Aucun site de critique ciné n’est digne de ce nom sans un article sur Pink Flamingo ! – Winston Churchill

 

Quand Willard a visionné Tusk sur mes conseils, il m’a sobrement dit : « je viens de perdre le peu d’innocence qui me restait ». Je lui dédie donc cet article sur Pink Flamingo qui, je n’en doute pas, éteindra définitivement toute étincelle dans ses yeux et fera de la catatonie son quotidien.

Divine in a scene from jo 012

Il y a des flamants roses (pink flamingo en anglais) devant la caravane de Divine dans le plus pur style du kitsch pavillonnaire, cherchez pas plus loin le titre du film.

Tout d’abord, avant d’attaquer le bestiau qu’est divine et son quart de tonne de pure méchanceté ordurière, il faut savoir que le film est sorti en 1972 et est considéré comme un des piliers des « midnight movie ». Pour faire court, bien que je vous invite à vous plonger tête la première dans cette période fascinante, c’est une mode commencée en 1970 avec El Topo de Jodorowsky où certains films expérimentaux, subversifs, hors normes, étaient passés en séance de minuit dans quelques cinémas qui s’échangeait sous le manteau les pellicules (sauf pour Rocky Horror Picture Show, le seul à avoir bénéficié d’une sortie nationale aux USA). Imaginez donc être dans une salle de cinéma bondée transformée en aquarium enfumé où l’on voit sur grand écran Divine et sa bande sortir des horreurs tout en étant acclamés par une partie du public qui vient voir le film pour la quatorzième fois. C’était là d’ailleurs le seul intérêt du film, être trash et subversif au possible, en exploitation « normale » il n’aurait jamais eu le moindre succès.

 

Tumblr lf7thqi4qb1qchzcgo1 1280

Si je devais faire un top 10 des plus beaux couples du cinéma, celui-ci n'y serait pas, sans hésiter.

Divine est un transexuel obèse, meurtrier, adepte du voyeurisme, du cannibalisme et du vol à l’étalage aux habitudes alimentaires plus que douteuse qui vit avec son fils, sa mère en plein trip infantilisant et Cotton, une jolie blonde qui se contente de tuer et dépouiller ses victimes, la plus honorable du quatuor. Un jour Divine va être élue par un journal la personne la plus dégueulasse vivante (the filthiest person alive en VO), ce qui va pousser un couple qui vit en capturant et violant des jeunes vierges pour alimenter une clinique d’adoption de nouveau-né pour couple gay (au fond de moi je sais que j'ai toujours rêvé de pouvoir écrire ça) à tout faire pour éliminer Divine et récupérer le prestigieux titre…

 

John waters quote

Même s'il n'a rien d'un grand réalisateur, John Waters n'en est pas moins une personnalité qui mérite d'être découverte.

Voilà, ça c’est en gros les dix premières minutes du film, il reste une heure trente d’humour trash sur une bande-son pop rythmée  qui tente de faire oublier le scénario globalement décousu et l’aspect un peu forcé de l’histoire… MAIS QU’EST-CE QU’ON S’EN BRANLE ! Pink Flamingo c’est le pinacle de la folie d’une époque orchestré par John Waters qui en empruntant 10.000$ à son père et avec son ami d’enfance transsexuel a permis à toute l’Amérique de Nixon de se marrer un bon coupEt le plus génial c'est encore quand on se rencontre que le film qui parle de la fascination des médias pour la personne la plus sale au monde n'a fait que prédire la fascination du public pour le film le plus sale au monde. Ce n’est pas le fils prodigue du flower power, c’est le beau-père pervers à l’alcool violent du cinéma indépendant, c’est à voir non pas pour son absence de réflexion sur les cadrages et ses multiples erreurs techniques (de l’aveu même de John Waters il ne savait pas qu’une table de montage existait à cette époque) mais pour constater qu’avec un humour noir audacieux un mec a pris la liste de ce qui est montrable au cinéma et lui a tellement raclé le fondement qu’il pend désormais derrière elle à la manière d’une queue résiduelle.

 

Sdf 1

C'est fou à quel point le mec de droite qui joue le fils de Divine dans le film ressemble très vaguement au webmaster de ce site.

Conseil de visionnage : dans les années 2000 l’émission trash The Funday PawPet Show organisait des Pink Flamingo Challenge où le public du film était filmé en train de manger des truffes en chocolat devant certains passages du film… Sinon à l’époque de sa sortie les cinémas distribuait parfois des « Pink Flamingo Vomit Bag ». Enjoy !

Pink Flamingo

Un film avec un univers à part

Le film le plus posé de son réalisateur, en fait c’est sans conteste son plus trash

Pour public averti, le film s’est mangé une bonne interdiction aux moins de dix-huit ans qui reste d’actualité (bref, si vous avez douze ans, dites pas que c’est moi qui vous ai dit de le voir)

Le film idéal à offrir pour la fête des mères, à moins que vous n'essayiez de conclure… je ne juge pas

Vraiment drôle pour les amateurs d’humour noir

Politiquement correct, par exemple le film est dédié à des membres de la famille Manson alors condamné pour l’assassinat de la femme de Polanski

Sorti dans un contexte fascinant, les midnight movie c’est le bien

Un film qu’un cinéphile peut se permettre de louper, plus culte t’as pas

EAT SHIT

trash culte comedie USA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×